top of page

5 clés pour trouver sa voie


« Et toi, tu voudras faire quoi quand tu seras grand ? », c’est la question à laquelle personne n’a pu échapper dans son enfance. Encore aujourd’hui, vous êtes incapable de répondre à cette question ? Non pas parce que rien ne vous intéresse mais au contraire parce que tout vous intéresse mais vous ne savez pas choisir et comme le dit André Gide : « Choisir, c’est renoncer ».


Peut-être vous avez voulu être chercheur, mais aussi écrivain, professeur, entrepreneur, YouTubeur, conférencier, juriste, psychologue… ? Vous êtes curieux et tout vous intéresse ? L’ennui est un compagnon de route dont vous n’arrivez pas à vous séparer ? Et bien sûr on vous a toujours dit que vous ne rentriez dans aucune case ? Bonne nouvelle : oui, ça arrive, mais non ce n’est pas grave ! Il vous est tout à fait possible de trouver votre voie, voici quelques conseils.


Depuis l’enfance, on nous demande de choisir : un hobby, une passion, un sport, une matière, un parcours, des études puis un métier. C’est le système de l’entonnoir. Ces choix détermineront notre carrière et parfois même, nos choix de vie. Le problème, c’est que certains choix vont nous dévier de notre chemin. Nous commençons à nourrir des valeurs de surface qui ne sont pas nécessairement les nôtres (par exemple, le statut, l'argent, l'image sociale, etc). et qui vont peu à peu nous écarter de notre authenticité, de notre potentiel. Nous mettons un masque pour nous conformer aux attentes des autres au point de ne plus savoir ce que l'on veut vraiment. On se sent en décalage avec son entourage, avec son travail qui lui est justement attiré par ce masque. Le piège se referme car en enlevant son masque, montrer qui on est et ce qui est vraiment important pour soi, on prend le risque de déplaire, d'être encore plus incompris. Cette tension continuelle va irrémédiablement vous amener vers un épuisement mental, physique et émotionnel pouvant aller jusqu'au burn out.


Mais pas de panique : trouver sa voie quand on a mis un masque depuis des dizaines d'années, c’est possible !


Les clés de l’épanouissement:


1. Oublier la norme


Non, vous n’êtes pas obligé de rentrer dans une case ! La preuve : j’ai fait une carrière internationale brillante, je gagnais très bien ma vie, j’avais la reconnaissance de mes pairs, de mes clients, de la profession. L’entreprise qui m’employait me faisait confiance à un tel point qu’elle m’a permis de créer les 4 derniers postes que j’ai eu. Les personnes autour de moi me disaient passionnés par mon boulot et pourtant à l’intérieur, je ne vibrais pas. J’aurais pu rester sagement à continuer à faire un boulot qui ne me remplissait pas ou prendre ma vie en main et sortir de la norme que j’ai moi-même créée.

J’ai pris des risques, j’ai fait face au jugement et à l’incompréhension de proches et de mon entourage et je suis sortis de la « norme ». Il n’ y a pas de norme si ce n’est celle que vous vous fixez. Il y a autant de parcours que de personnes, il ne tient qu’à vous de déterminer le vôtre. Et souvenez vous, il n’est jamais trop tard !


2. Trouver le Pour Quoi et le Pour Qui


Oui, tout ça c’est bien beau mais comment on fait pour avoir un parcours cohérent quand tout nous intéresse ? La réponse : Trouver le fil rouge, le fil conducteur qui lie tout ce qui vous passionne actuellement et qui y donne du sens. Ce fil rouge vous ne le trouverez pas en réfléchissant mais en redescendant dans votre cœur. Il vous permet de vous reconnecter à votre véritable potentiel et ce n'est qu'à partir de cet espace que vous pouvez vous poser ces deux questions:

  • Comment mettre ce potentiel au service de quelque chose de plus grand que moi ? C'est votre Pour Quoi!

  • Quelles sont les personnes que je veux toucher, que je veux inspirer ? C'est votre Pour Qui!

Soyez vigilant que votre créativité, votre soif d’apprentissage et vos capacités intellectuelles ne vous amènent pas à vous disperser dans de nombreux domaines en vous donnant des réponses mentales. Faites confiance à votre cœur, il sait ce que vous voulez vraiment.


Beaucoup, de personnes que j’accompagne se sont coupés avec le temps de leurs ressentis, de leurs émotions par rapport à leurs propres besoins. Ils se sont tellement sur-adaptés dans leur environnement professionnel et social qu’ils se sont déconnectés de leur essence, de leurs ressentis, de leur intuition pour ce qui est juste pour eux. Ils ne trouvent pas de sens dans ce qu'ils font. Ils ont perdu de vue leur Pour Quoi et leur Pour Qui. Au lieu de cela, ils papillonnent dans tous les sens à la recherche de stimulations intellectuelles, de challenges, à la recherche d’un plaisir immédiat mais qui ne les remplira pas sur le long terme.



Pour vous aider à démarrer ce processus et à trouver le fil rouge qui vous amènera à votre Pour Quoi, prenez le temps de vous poser les bonnes questions, répondez y avec le cœur et non avec la tête.


Aujourd’hui, qu’est-ce qui vous passionne, qu’est-ce que vous prenez plaisir à faire et dans quelles activités trouvez-vous du sens ? Pour trouver ce qui vous passionne vraiment et avoir une idée de projet professionnel, voici quelques questions à vous poser :

  • Quelles activités avez-vous le plus plaisir à pratiquer ? Recherchez ces activités qui vous créent des émotions qui génèrent de l’énergie dans tout votre corps. Listez-les sans vous limiter !

  • Quelles tâches qui vous donne de l’énergie accomplissez vous spontanément, sans qu’on vous le demande ?

  • À quel moment vous dites vous « oh là là, je n’ai pas vu le temps passer ! »?

  • Quels sont les sujets pour lesquels on peut vous réveillez au milieu de la nuit et qui donneront tout de suite de l’énergie d’en parler ?

  • Quels étaient vos loisirs favoris quand vous étiez petit ?

  • Vous gagnez au loto. Que faites vous de vos journées ? Qu'est-ce qui vous nourrira après avoir satisfait vos désirs matériels ?

Repérez les éléments qui vous font vibrer, qui créent des émotions, des frissons, qui vous donnent des papillons dans le ventre et posez-vous ces 2 questions :

  • Quel est le fil rouge entre ces différents centres d’intérêts ?

  • Quels sont les ingrédients qui sont indispensables dans votre projet professionnel ?

En complétant cela avec vos valeurs, vos talents, vos compétences et vos ressources, vous verrez que tout s'aligne sur un seul Pour Quoi.

Je vous invite à explorer les sujets qui vous font vibrer, qui vous créent des émotions c’est comme ça que vous trouverez des pistes de projets professionnels. Mais avant, j’ai deux points d’attention à vous partager :

  • Il n’y a pas forcément un seul « job idéal ». On peut être fait pour avoir plusieurs projets qui vous animent. Assumez le, c’est une force ! Pour autant, il est important de rester aligné sur votre Pour Quoi pour ne pas s’éparpiller.

  • Si votre mental vous submerge et que vous ne parvenez pas à vous connecter à vos émotions, demandez du feedback, faites vous accompagner… Car ces points de vue extérieurs sont très précieux pour démêler toutes ces idées en vrac, redescendre au niveau émotionnel et créer un tout cohérent ! C'est un travail de développement personnel qui peut être facilité et accéléré par un professionnel.

3. Les joies du sur-mesure

Il n'y a pas qu'un seul chemin pour réaliser son Pour Quoi. Vous aurez même tendance à trouver de nombreux chemins pour y arriver. C'est tout à fait OK pour autant que vous restiez aligner sur le même Pour Quoi. On ne trouve pas sa voie « une bonne fois pour toutes» : on teste, on explore, on prend plaisir à réinventer sa vie professionnelle.

Vous avez la chance de pouvoir être à la fois très généraliste grâce à tous les domaines auxquels vous vous intéressez, en en même temps spécialiste des domaines que vous avez étudiés en profondeur. Profitez de cet avantage ! Construisez vous une activité sur-mesure, complètement personnalisée et dans laquelle vous serez épanoui grâce à vos différentes casquettes.


C’est exactement ce que j’ai fait en lançant mes activités de coaching. Dès le début de mon activité, j’ai su que je ne voulais pas passer ma vie à suivre un chemin tout tracé. J’ai donc cherché ce qui me faisait me lever le matin, ce Pour Quoi puissant qui me donne de l'énergie. Plusieurs idées sont apparues, je les ai explorées, testées et surtout je les ai ajustés en fonction de ce qui me donnait le plus d’énergie et d'émotions. C’est l’avantage du sur-mesure, vous pouvez le modifier selon vos envies et vos besoins : il est modulable. Vous aimez cette activité mais vous appréciez aussi celle-ci ? Qui a dit que vous ne pouviez pas faire les deux ? Construisez votre job sur-mesure ?


Par exemple, parmi les services que je propose, il y en a un qui combine deux de mes passions: accompagner des leaders et le golf. Une combinaison gagnante pour la plus grande satisfaction de mes clients!


Vous avez des envies ? Sont-elles alignées à votre Pour Quoi à votre Pour Qui? Alors Suivez les. Vous pouvez jongler entre plusieurs activités, profitez en ! Ce qui ferait peur à certains, vous enthousiasme et vous galvanise, ne vous freinez pas, ayez confiance en vous et lancez vous !

4. Ne pas s’éparpiller

Gardez quand même à l’esprit que vous ne pouvez pas tout faire… du moins, pas en même temps. Avoir des idées c’est bien, en avoir trop sans choisir, c’est dangereux : vous risquez de n’en mener aucune jusqu’au bout. Fixez vous sur un projet et concentrez toute votre attention dessus. Commencez par en définir clairement les contours :

  • En quoi ce projet est aligné à mon fil rouge, mes valeurs, mes talents, mes compétences ?

  • Pour quoi je veux faire ce projet ?

  • Pour qui ? Qui est-ce que je veux inspirer par ce projet ?

  • Qu’est-ce qui me donne de l’énergie dans ce projet ?

  • Qu’est-ce qui me prend de l’énergie dans ce projet ?

  • A quoi vais-je devoir renoncer pour réaliser ce projet ? Suis-je prêt à quand même y aller ?

  • Quelles sont les hypothèses que je fais en imaginant ce projet ? Comment vais-je vérifier ces hypothèses ?

  • Quel est le service/produit minimum que je peux tester et ainsi avancer petit pas par petit pas vers le projet qui me donne de l’énergie ?

Si vous n’êtes pas sûr de votre projet, développez le en parallèle de votre emploi : de cette manière vous ne prenez que très peu de risques et vous pouvez avancer sur votre projet dès que vous avez du temps. Vous pourrez dès lors :

  • Tester une idée sans prendre de risque financier

  • Tester différentes idées jusqu’à trouver celle qui vous passionne le plus

  • Vous amuser et avoir une bouffée d’air frais à côté de votre job

Vous avez peur de ne pas réussir à avancer en étant seul ? Faites vous aider ! Demandez conseils à vos amis, à votre famille, trouvez vous un mentor, un coach ou contactez moi :-). Et si travailler seul(e) sur votre projet ne vous fait pas peur, fixez vous des objectifs, des actions prioritaires à mener et mesurez vos résultats.


Il est très difficile de mener à bien deux projets en les démarrant simultanément de zéro. Mais pas d’inquiétude, vous pourrez lancer un nouveau projet dès que le premier sera sur les rails.


5. La patience est une vertu


Soyez patient ! Trouver sa voie c’est passer par des chemins peu empruntés ou qui ont besoin d’être débroussaillés. Ça prend du temps, c’est long et parfois fatiguant mais c’est toujours une source très riche d’apprentissage . Ne vous laissez pas abattre, vous trouverez ce qui vous anime !

Et quand vous aurez trouvé les activités qui vous plaisent le plus, de nouveau, soyez patient. Essayer de lancer toutes ces activités en même temps n’est pas une bonne idée. Prenez le temps de vous concentrer sur un projet, puis passez au second lorsque le premier est bien lancé.

Je terminerai par cette citation de Marianne Williamson « C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. À mesure que nous laissons briller notre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même ». Ne vous empêchez pas de briller !

102 vues0 commentaire

Comments


bottom of page